Appel National à Projets – Grand Prix de l’Innovation

En 2018, la Fondation Saint-Pierre et l’Institut Saint-Pierre ont fêté leurs 100 ans. 100 années consacrées à innover dans l’intérêt des enfants. 100 années consacrées au développement sans faille d’un professionnalisme exigeant au service des enfants. 100 années consacrées à la lutte contre les pathologies qui les atteignent ! C’est pourquoi la Fondation Saint-Pierre a crée le Grand Prix de l’Innovation pour la Santé de l’Enfant.

Grand prix de  l’innovation

Le « Grand Prix de l’Innovation pour la Santé de l’Enfant » soutient des innovations susceptibles d’améliorer chez l’enfant une autonomie altérée par une maladie chronique invalidante ou un handicap et par la même de le projeter positivement dans la possibilité d’une vie d’adulte autonome et actif.

Cibles

Ce concours national est destiné aux porteurs de projets de startups ou en laboratoires de recherche qui se mobilisent, créent et inventent aujourd’hui le monde de demain. Ce grand prix est une opportunité unique de s’introduire sur un marché aujourd’hui peu investi mais au combien porteur, celui de la santé de l’enfant.

Dotation

Pour l’édition 2018 la Fondation Saint-Pierre et ses partenaires se sont engagés sur une dotation financière globale de 100 000 € ainsi qu’un accompagnement des lauréats.

Ces derniers ont été choisis parmi les deux catégories :

Talents d’Innovation

Avec son patch MyAngel VitalSigns, Devinnova, une startup montpellieraine, propose un dispositif sous forme de patch permettant d’assurer, en temps réel, un suivi des constantes vitales à l’aide d’une application.

MyAngel VitalSigns est également équipé de capteurs permettant d’obtenir la pression artérielle, le taux de déshydratation, l’actimétrie, la fréquence respiratoire, la température, la saturation en oxygène ou encore l’ECG. Cette innovation, déjà introduite sur le marché, va ainsi bénéficier d’un coup de pouce durant trois ans puisqu’elle remporte le prix « Talent d’Innovation » et empoche la somme de 70 000 euros.

Pour Fabrice Vaussenat, créateur du projet, cette somme va permettre d’accélérer le développement d’une version « Baby » du patch « pour passer de 12 centimètres à 4 centimètres ». Un développement qu’il estime à 250.000 euros.

Espoir

La startup Deepsense, venue d’Île de France, remporte le prix  « Espoir » pour son alaise connectée sans aucune électrode.

Elle permet de suivre les rythmes cardiaques et respiratoires des enfants et des nourrissons. Une innovation importante pour les soignants comme les familles commente le professeur Benoit Galifer, président du Jury de ce Grand Prix : « Cela améliore le confort du nourrisson en évitant les brûlures cutanées et simplifie les soins. Les parents sont également plus sereins de ne plus voir une série de tubes et de capteurs branchés à leur bébé ».

Cette innovation, non introduite sur le marché, va ainsi bénéficier de 30 000€ pour poursuivre son développement et ainsi permettre la mise en place d’un essai clinique.

Dotation : 70 000 euros sur trois ans.

Dotation : 30 000 euros sur trois ans.

Partenaires